SQUAPURE

SQUALENE NATUREL

Le Squalène est un composant majeur du film hydrolipidique et du sébum humain.
 

Il s’agit d’un triterpène   2,6,10,15,19,23-Hemamethyltetracosa-(2,6,10,19,23)-Hexaene.
Les 6 double –liaisons sont toutes dans une configuration all-trans. La molécule est composée de 6 unités Isoprène. Le Squalène est connu également sous le nom de Spinacène.


Il joue un rôle majeur dans la biosynthèse des stérols.

Il a été découvert en 1906 par un chimiste japonais

Mitsumaru Tsujimoto qui a été établi sa structure 10 années plus tard.
 


 


Le Squalène est largement présent dans la nature et notamment dans les olives et le germe de blé.
Cependant on trouve la plus forte concentration de Squalène dans le foie des requins des mers profondes, ceux-ci étant remontés de façon non intentionnelle dans les filets des pêcheurs.
 
Le corps humain contient 5 à 8 % de Squalène particulièrement au niveau des glandes sébacées , ce qui lui permet de conserver un peau hydratée .  Le Squalène humain est produit dans le foie. Une sécrétion insuffisante de Squalène  entraine une peau squameuse , déshydratée et un vieillissement de la peau accéléré.
 
Il a été démontré que le Squalène favorise la cicatrisation, amélioret le système immunitaire et la  résistance au cancer. Il possède des effets bactéricides communs aux terpènes. 
Il est généralement absorbé par voie orale pour traiter certaines maladies.
 
Ci-dessous quelques articles et publications démontrant ses fonctions :

 

Traitement anti-cancer :

 

Trois rapports successifs récents provenant de Sociétés scientifiques internationales ont abordé les propriétés  anti-cancer du Squalène :

 
a) Durant le 4ème symposium International sur la Prévention et la Recherche contre le cancer ( 26 juillet au 1 août 1970 – Londres)
Le Dr T. IKEGAWA (Institut National de Recherche contre le Cancer) a rapporté que la haute pureté du Squalène avait un impact dans la  lutte contre le cancer et  la réduction  des lésions cancéreuses. 
 

b)    Durant la 4ème conférence mondiale de traitement par Cryochirurgie (septembre 1980 à St Remo)

Durant son discours sur l’immunité, le Dr T.OKUMA (Hopital général de Hokuskin) a indiqué que lors d’un traitement contre le cancer, l’utilisation combinée de cryochirurgie et de Squalène permettait un traitement plus efficace en renforçant l’immunité.
De plus, les résultats de tests ont démontré l’augmentation des cellules immuno-compétentes telles que les lymphocytes B, T, macrophage etc… grâce à l’administration de Squalène. Ainsi, il a été dit que la fonction anti-cancer du Squalène pouvait être due à l’activation des cellules renforçant l’immunité.
 

c)   Source Académie du Cancer au Japon( nov.1981 – Sapporo) Un rapport a été rendu durant la conférence mettant en évidence la Vit.D2 et le glucocorticoïde (adrénocorticoïde)  comme substances métaboliques du Squalene, celui-ci possèdant un effet anti-cancer par action de différenciation des cellules cancéreuses.

 

 

 

Maladie hépatique :

 

Les DR H. ITAKURA (Université de Tokyo) et H. HOSHINO (Université de Fukuoka) ont mis en avant l’efficacité du traitement des maladies hépatiques grâce à l’action conjointe du Squalène.

 

 

Traitement de la tuberculose :

 

Dans les années 1935-1944, alors qu’il n’y avait pas de traitement efficace contre la tuberculose, le DR K KONOUE ( Hôpital de Konoue) a fait administrer du Squalène à de nombreux patients et obtenu de bons résultats. Ceci a été rapporté dans des revues médicales et des publications académiques. 

En dehors de la tuberculose pulmonaire, d’autres formes de tuberculose on pu être soignées ( pleurisis, peritonisis, meningitis, lympadenitis, tuberculose du larynx, de l’épine dorsale, de la peau ) ainsi que des maladies de la peau et  forme de diabète.
 
Selon le Dr N KUMANO (Collège médical d’Oita), le Squalène renforcerait remarquablement l’efficacité des antibiotiques 
 

 

Anti-true fungus function :

 

According to Dr N. KUMANO (Oita Medical College), in their study, Squalene indicates anti-true fungus function in vitro. Especially, it enhances remarkably an efficacy of antibiotics when applied together for wide range purposes.

 

 

Stimulation de la sécrétion du lait :

 

Cette fonction a été expérimentée sur les rats après administration de Squalène.