Recherche

1. Les organismes officiels de contrôle des cosmétiques

Contrairement aux médicaments, les produits cosmétiques ne requièrent pas d’autorisation préalable de mise sur le marché. Les fabricants doivent garantir que leurs produits répondent aux exigences législatives et réglementaires, et ne présentent aucun danger pour la santé. En France, deux autorités sont habilitées à contrôler les professionnels du secteur cosmétique.

L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) évalue notamment le profil toxicologique des substances qui entrent dans la composition des produits cosmétiques. Certaines familles de substances, comme les perturbateurs endocriniens, font l’objet d’une attention particulière. L’établissement public assure également une mission de cosmétovigilance sur les effets indésirables provoqués par les produits cosmétiques, en s’appuyant sur les déclarations des professionnels de santé, des industriels et des utilisateurs.

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) s’intéresse particulièrement dans ses contrôles aux allégations sur la composition des produits cosmétiques. En 2020 et 2021, les contrôles menés par la DGCCRF ont relevé près d’un tiers d’anomalies. Les demandes de mise en conformité se focalisent notamment sur : 

  • La présence d’allergènes non précisés dans l’étiquette, ou la mention « sans allergène majeur » qui peut induire en erreur les consommateurs ;
  • La présence de certaines substances dans la composition de produits qui affirment ne pas en contenir (par exemple, présence d’éthanol dans un produit cosmétique mentionnant “sans éthanol”) ;
  • L’absence de certaines substances dans la composition de produits qui affirment en contenir (par exemple, mention de jus d’aloe vera dans un produit cosmétique qui contient de l’aloe vera reconstitué) ;
  • Les allégations d’efficacité qui ne peuvent pas être prouvées, ou qui ne sont pas étayées par des études cliniques ou scientifiques.

Découvrez d’autres aspects règlementaires en cosmétique

2. Un contrôle qualité indispensable dans toute entreprise cosmétique

Les contrôles réalisés par les autorités compétentes ne dédouanent pas les fabricants de leur responsabilité. Un contrôle qualité régulier est indispensable, et répond à plusieurs enjeux majeurs : 

  • Répondre aux obligations réglementaires en vigueur sur les différents marchés nationaux ;
  • S’assurer de la conformité et de l’innocuité des ingrédients utilisés dans la formulation de produits cosmétiques ;
  • Offrir un niveau de qualité constant sur tous les lots produits et commercialisés, et maintenir les standards qui font la réputation de la marque ;
  • Accompagner l’innovation, la définition des structures chimiques et l’optimisation de leur procédé d’obtention, et faciliter l’homologation des nouvelles matières premières.

Différentes méthodes analytiques peuvent être utilisées pour assurer certains de ces contrôles qualité à toutes les étapes de la chaîne de valeur.

Les techniques chromatographiques

La chromatographie est une technique qui permet la séparation de substances chimiques présentes dans un mélange homogène, qu’il soit liquide ou gazeux. Elle s’appuie pour cela sur les différences de comportement entre une phase mobile courante et une phase stationnaire (aussi appelée phase fixe). Elle est largement utilisée en chimie et en biochimie pour séparer, identifier et quantifier les composants d’un échantillon.

Plusieurs techniques chromatographiques peuvent être utilisées dans un contrôle qualité.

La chromatographie en phase liquide (HPLC – High-Performance Liquid Chromatography) sépare les composants d’un mélange en utilisant un liquide comme phase mobile. Les composants se déplacent à des vitesses différentes à travers une colonne remplie d’une substance stationnaire, créant ainsi une séparation basée sur leurs interactions avec cette substance. 

La chromatographie ionique en phase liquide utilise une colonne remplie d’une résine échangeuse d’ions comme phase stationnaire. Lorsque l’échantillon est transporté à travers cette colonne par une phase liquide, les ions interagissent avec la résine, ce qui entraîne leur séparation en fonction de leurs charges et de leurs affinités pour la résine.

Dans la chromatographie en phase gazeuse, un gaz est utilisé comme phase mobile pour déplacer les composants à travers une colonne remplie d’une substance stationnaire. Les composants se séparent en fonction de leur volatilité et de leurs interactions avec la substance stationnaire, ce qui permet une analyse précise des différents constituants du mélange. 

La chromatographie par perméation de gel (GPC) ou chromatographie d’exclusion stérique (SEC) repose sur une colonne remplie de billes de gel porées utilisée comme phase stationnaire. Les polymères plus grands sont exclus du réseau de pores et passent plus rapidement à travers la colonne, tandis que les polymères plus petits pénètrent dans les pores et prennent plus de temps pour traverser la colonne. Ainsi, la GPC/SEC permet de classer les polymères en fonction de leur masse moléculaire.

 

La spectrométrie

Cette technique mesure et analyse les propriétés des rayonnements électromagnétiques émis, absorbés ou diffusés par la matière. La spectrométrie permet d’identifier les composants d’un échantillon, déterminer leur concentration, ou obtenir des informations sur leur structure moléculaire. Plusieurs techniques spectrométriques peuvent être utilisées pour un contrôle qualité en cosmétique. 

La spectrométrie à plasma induit (ICP-OES) utilise un plasma induit par une bobine à induction pour exciter les atomes des éléments présents dans un échantillon liquide. Ce plasma génère une lumière caractéristique pour chaque élément, et cette lumière est ensuite analysée par un spectromètre optique. En mesurant les intensités des raies spectrales émises par le plasma, il devient possible d’identifier les différents éléments et de quantifier leur concentration dans l’échantillon. 

La spectrométrie UV-Vis utilise une source de lumière ultraviolette et visible qui traverse un échantillon. Les molécules dans l’échantillon absorbent la lumière à des longueurs d’onde spécifiques, ce qui génère un spectre d’absorption. L’analyse de cette absorption à différentes longueurs d’onde délivre des informations sur la présence et la concentration des composants chimiques dans l’échantillon.

Dans la spectrométrie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF), un faisceau de lumière infrarouge traverse un échantillon. Les molécules dans l’échantillon absorbent des quantités spécifiques d’énergie infrarouge, provoquant des vibrations moléculaires. Un détecteur mesure l’intensité de la lumière après son passage à travers l’échantillon. La transformée de Fourier est ensuite appliquée pour convertir ces mesures en un spectre infrarouge qui indique les fréquences des vibrations moléculaires. 

Les analyses chimiques et physico-chimiques

Les différentes analyses chimiques sont également exploitées dans la réalisation de contrôles qualité en cosmétique : 

  • Les dosages acido-basiques permettent de déterminer la concentration d’une substance acide ou basique dans une solution ;
  • L’analyse par oxydoréduction mesure la concentration d’espèces spécifiques dans des échantillons (atomes, molécules, ions, radicaux, etc.) ;
  • La rhéologie étudie le comportement déformable de la matière, et permet notamment d’étudier les propriétés d’une texture ;
  • La granulométrie caractérise quant à elle  la distribution des tailles de particules dans une solution.

Un large éventail d’analyses pour contrôler la qualité

D’autres tests et analyses sont régulièrement utilisés pour contrôler la qualité d’un produit cosmétique.

La technique du Carbone Organique Total (COT) mesure la quantité totale de carbone contenu dans une substance, qu’il soit présent sous forme organique ou inorganique.
La calorimétrie différentielle (DSC) mesure les changements de chaleur associés à des transitions thermiques dans un échantillon. Cette méthode analytique permet de caractériser les propriétés thermiques des substances.

 

3. Un contrôle qualité poussé de nos ingrédients cosmétiques

La qualité de vos produits cosmétiques repose également sur le choix de partenaires et de fournisseurs, qui partagent vos valeurs et vos engagements en respectant les bonnes pratiques de préparation.

Chez SOPHIM, nous assurons des contrôles qualité tout au long de notre process en nous appuyant sur des méthodes analytiques robustes et un matériel performant. De plus, chaque lot de produit fini n’est libéré qu’après l’ensemble des analyses effectuées et uniquement s’il est conforme aux spécifications préétablies: 

  • 5 Chromatographes en phase gazeuse en détection FID 
  • 1 titrateur coulométrique pour le microdosage de l’eau : méthode de Karl Fischer selon l’ASTM D 6304
  • 1 spectrocolorimètre pour des mesures en Gardner selon l’ISO 4630 et Pt-Co ISO 6271
  • 1 densimètre numérique pour des mesures de masse volumique à différentes températures selon l’ISO 18301
  • 1 réfractomètre numérique pour des mesures d’indice de réfraction caractéristique d’un produit selon l’ISO 6320
  • 1 appareil de mesure de point de fusion par glissement selon l’ISO 6321
  • 1 équipement de titration pour des mesures d’indice de saponification selon l’ISO 3657

Sophim est également équipé d’un robot de titration automatisé OMNIS® (Par METROHM) destiné à des dosages par méthode potentiométrique :

  • Indice d’acide selon l’ISO 660
  • Indice de peroxyde selon l’ISO 27107
  • Indice d’iode selon l’ISO 3961

Voir la vidéo du robot de titration sur Linkedin

Notre volonté d’un contrôle qualité constant s’inscrit également dans la certification ISO 22716 obtenue par Sophim. Elle nous engage dans une démarche de maîtrise des dangers et risques liés aux produits cosmétiques, et vise une amélioration continue tout au long de la chaîne logistique, avec en ligne de mire la satisfaction de nos clients et partenaires, et des consommateurs finaux.

Vous recherchez des ingrédients cosmétiques d’origine naturelle, offrant une qualité constante ? Contactez votre interlocutrice ou votre interlocuteur habituel pour accéder à notre catalogue, appelez nos équipes au (+33)4 92 33 17 17, ou envoyez-nous un message en ligne.

Contactez SOPHIM

 

Catégorie : Expertise Chimique

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoire

Ces cookies sont obligatoires, ils permettent de recueillir votre consentement sur notre politique de confidentialités (gdpr) et de tracer les connexions suspectes sur le site (wfwaf-authcookie).

wfwaf-authcookie, gdpr

Cookies analytiques

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services

_ga,_gid,_gat